Mise à jour sur les OES : L’AFPC soumet le différend sur l’équité salariale à une tierce partie

Au cours de l’été dernier, l’AFPC a été informée que le calcul du règlement sur l’équité salariale effectué par les Opérations des enquêtes statistiques ne tenait pas compte des congés payés, du taux des heures supplémentaires, de la pleine indemnisation des jours fériés et d’autres types d’indemnité. Du fait qu’ils jugeaient que les paiements reçus comportaient des erreurs, de nombreux membres ont fait appel. L’AFPC a par la suite entamé des discussions avec l’employeur dans le but de résoudre ce différend. Malheureusement, les parties n’ont pas réussi à s’entendre. Rappelons que le règlement sur l’équité salariale touche de 20 000 à 25 000 membres, actuels et anciens, qui ont travaillé aux OES entre 1985 et 2013.

Alors que le règlement sur l’équité salariale visait à remédier au taux de rémunération discriminatoire versé depuis trop longtemps au personnel à majorité féminine, l’employeur n’est toujours pas disposé à lui verser le salaire auquel il a droit, selon l’AFPC. L’AFPC tient à rassurer ses membres des OES, tant actuels qu’anciens, qu’elle demeure engager à défendre ce dossier. C’est pourquoi elle soumettra le différend à une tierce partie indépendante pour obtenir une décision finale et exécutoire. Depuis trop longtemps nos membres espèrent mettre fin à cette discrimination salariale et obtenir la rémunération à laquelle ils ont droit.

Soulignons qu’entre-temps, Statistique Canada continue de recueillir de l’information et de traiter les versements. Aussitôt qu’une décision sera rendue, nous en informerons les personnes concernées.

 

Les commentaires sont fermés